Le moulin à tan de La Forge Neuve

Le mécanisme

 

Mécanisme du moulin à tan:

L'axe en bois entraîné par la roue métallique est garni d'ergots incurvées, qui lèvent des pistons de bois et les laissent retomber dans une auge où l'on a placé les écorces. Ce système permet de réduire les écorces en poudre.

Le mécanisme est globalement en bon état, avec tous ses ergots.

 

Les roues métalliques

La roue à aube entraîne deux roues métalliques, l'une garmie de dents en fer, l'autre de dents en bois d'arbre fruitier. Il faudra relever la première après l'avoir fixée sur le nouvel axe de la roue à aubes.

Cet ensemble remonte à un bail signé en 1844 entre les Janzé, propriétaires, et les frères Simon, négociants à Guémené-Penfao. Il succédait à une forge comprenant une affinerie, un marteau et une chaufferie, liée à l'industrie des Forges des Salles.

 

 

Retour à la page du Moulin à tan

Site édité par La Truite de Quénécan Editions, La Forge Neuve, 56.480 Sainte-Brigitte, France. Contact: gilles.dupontavice@orange.fr