Le moulin à tan de La Forge Neuve

2011

En septembre, un chantier permet de nettoyer la digue de l'étang de la Forge Neuve, notamment en coupant les saules et les érables invasifs. Un pilier de soutènement de la halle, qui menaçait de s'ffondrer, est relevé sur deux jours de travailavec une précision centimétrique.
Illustrations à venir prochainement

 

2010

Des travaux importants sont engagés en 2010: réfection d'une bonne partie de la toiture de la halle, nettoyage de la cour, récupérations d'éléments anciens, cheminée, gueuses de fonte... Le chantier de bénévoles des 7, 8 et 9 mai a grandement avancé l'état des lieux. Voir le compte-rendu. En septembre arrivent les engins de déblaiement, ci-dessous.
 

2009

Le moulin est entouré de deux rivières et forme une île. Les travaux de 2009 consistent tout d'abord à reconstruire le pont en changeant les poutres IPN et les traverses de chemin de fer. Puis à débroussailler et regrouper les déblais qui seront brûlés. Enfin à dégager et curer la rivière. Parallèlement, l'ancienne maison du mouleur, précédemment le restaurant La Truite de Quénécan, a été rénovée pour accueillir un atelier de sculpture: réfection de la toiture, changement des poutres et des planchers. Ci-dessous, quelques photos de ces travaux de 2009.

1997-2003

En 1997, le bâtiment du moulin à tan est presque effondré. Un chantier est mené avec l'aide de scouts pour enlever les éléments de charpente effondrés et démonter ce qui reste de la roue, après qu'un ingénieur en ait relevé les cotes. Un nouvel axe de roue est scié. Un toit en tôle est posé par l'Association des amis des Forges des Salles, après que la moitié de la toiture soit tombée. Ci-dessous l'état actuel, à droite la cheminée subsistante.

Retour à la page du Moulin à tan

Site édité par La Truite de Quénécan Editions, La Forge Neuve, 56.480 Sainte-Brigitte, France. Contact: gilles.dupontavice@orange.fr